forum plats d'étain figurines historiques

forum sur les figurines de plats d'étain peintes ou brutes pour les collectionneurs ou les artistes, zinnfiguren, flat figures de l'antiquité au siècle présent.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guillaume de Longue-épée (1176-1226) en 30mm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Papouille

avatar

Messages : 880
Date d'inscription : 26/03/2015
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Guillaume de Longue-épée (1176-1226) en 30mm   Ven 20 Mai - 14:18

J'oubliais, le plat et la scène :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

William aidé par son page qui lui tend son heaume.
Le page, William, son bouclier et le caparaçon de son cheval portent tous ses armes.

Gravure de Rolf Grünwald, édité par Schmalkaler Zinnfiguren, identification RM15.

Il est temps de nettoyer, dégraver les blasons, réparer les défauts, et couper la patte avant du pied.
Puis sous coucher ....


A+
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 880
Date d'inscription : 26/03/2015
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Guillaume de Longue-épée (1176-1226) en 30mm   Ven 20 Mai - 14:07

Le blason : Il s’agit du blason de Geoffrey of Anjou (1,2)

Blason : Il s’agit du blason de Geoffrey of Anjou (1,2)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Azur, six lions rampants, or, 3,2,1
Ce blason ne provient pas de son père adoptif, Henri II d’Angleterre, fondateur de la lignée des Plantagenets, un écu « Gules a lion rampant or », mais de son arrière-grand-père, Foulque V le Jeune, comte d’Anjou, chevalier et templier et Roi de Jérusalem, qui porta ce blason. Il le transmit à son fils Geoffrey le Bel ou de Plantagenêt, comte d’Anjou et père d’Henri II.
Ce blason figure sur le bouclier de son effigie sur sa tombe à Salisbury.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les armes de Longespée furent dessinées (3) par Matthew Paris (mort en 1259) et il le transmit à son fils du même nom qui le porta durant les croisades où il mourut en combattant.
Revenir en haut Aller en bas
pioupiou

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 05/03/2015

MessageSujet: Guillaume de Longue-épée   Ven 20 Mai - 9:21

Très bonne présentation Michel,et pour les armoiries tu annonces quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 880
Date d'inscription : 26/03/2015
Localisation : Belgique

MessageSujet: 3e Comte de Salisbury Guillaume Longue-épée   Jeu 19 Mai - 21:14

Guillaume Longue-Épée (ou William Longespée), né vers 1176 et mort le 7 mars 1226 (50 ans) à Salisbury, fut 3e comte de Salisbury de jure uxoris.

Il est fils illégitime d'Henri II Plantagenet d'Angleterre, donc demi-frère de Richard Cœur de Lion et de Jean sans Terre. Henri son père le reconnaîtra en 1188.
L'identité de sa mère resta inconnue jusqu'à la découverte d'une charte de donation dans laquelle Guillaume nomme sa mère Ida, l’épouse du 2e comte de Norfolk.  Celui-ci ou Richard-Cœur-de-Lion, son demi-frère, selon les sources, lui obtiendra la main de Ela de Salisbury, fille et héritière de Guillaume de Salisbury, 2e comte.  Il devient alors 3e comte de Salisbury en droit de sa femme.

Son surnom "Longespée" lui vient de sa très grande taille, et les armes démesurées qu'il manipulait.


Au cours du règne du roi Jean, Salisbury fut à la cour lors d’importantes occasions et occupa plusieurs postes de shériffs (***); lieutenant of Gascogne, …jusqu’en 1213.
Il fut l’un des commandants des expéditions irlandaises et galloises du roi en 1210–1212 et fut nommé vice-roi de l’Irlande avec Jean de Gray, évêque de Norwich, lorsque le roi partit pour l’Angleterre en 1210.

En 1213, Salisbury conduisit une importante coalition vers la Flandre, où il saisit et détruisit la majeure partie de la flotte française d’invasion ancrée près de Damme le 31 mai, mettant fin à cette menace, mais pas aux conflits entre l’Angleterre et la France.


En 1214, Salisbury fut envoyé pour aider Otton IV du Saint Empire Romain Germanique, allié anglais, à envahir la France.  Salisbury a commandé l’aile droite de l’armée lors de sa désastreuse défaite le 27 juillet à la bataille de Bouvines, au cours de laquelle il fut capturé (9,000 hommes contre 8,500 hommes).

Lorsqu’il retourna en Angleterre, la révolte grondait parmi les barons.  Salisbury fut l’un des rares qui resta loyal au roi Jean.  Dans la guerre civile qui prit place l’année après la signature de la Grande Charte (Magna Carta), Salisbury était l’un des meneurs de l’armée du roi dans le sud..  Il fut à nouveau nommé High Sheriff du Wiltshire, pour le reste de sa vie.

Cependant après le débarquement du prince français Louis (future Louis VIII) comme allié des rebelles, Salisbury se rendit à sa cause, présumant la perte de la cause du roi Jean.
Après la mort de Jean et le départ de Louis, Salisbury et bien d’autres barons rejoignirent la cause du jeune fils du roi Jean, le roi Henry III d’Angleterre.  Il a tenu une place prépondérante dans le gouvernement durant la minorité du roi et s’est battue en Gascogne pour aider au maintien des possessions territoriales continentales anglaises.

En 1225, le navire de Salisbury fut presque perdu dans une tempête en retournant en Angleterre et il se réfugia durant plusieurs mois dans un monastère de l’île de Ré, alors française.

Il mourut peu de temps après son retour au château de Salisbury en 1226, par empoisonnement, semble-t-il, pour être enterré dans la cathédrale de Salisbury, Wiltshire.

On lui connaît huit ou dix enfants, dont l'aîné (né vers 1209) également prénommé Guillaume participa à deux croisades. Il fut à Acre en 1240-1241, puis participa à la septième croisade, où il rejoignit l'armée de Louis IX de France à Damiette en Égypte, en juin-juillet 1249, où il dirigea un contingent anglais de 200 hommes présents.


(***) SHERIFF  Le titre de shérif ou préfet (« shire reeve »), a évolué au cours de la période anglo-saxonne de l'histoire anglaise. Le préfet était le représentant du roi dans une ville ou shire, responsable de la collecte des impôts et de faire respecter la loi. Au moment de la conquête normande en 1066, la ville de Londres avait généralement deux sheriffs à la fois. Les shérifs étaient des fonctionnaires les plus importants de la ville et recueillaient les taxes annuelles de Londres au nom du trésor royal; ils avaient aussi des fonctions judiciaires dans les tribunaux de la Ville.

Jusqu'en 1130, les shérifs étaient directement nommés par le roi. Londres a gagné un degré d'autonomie par une charte accordée par Henri Ier, y compris le droit de choisir son propre shérif, un droit qui a été affirmé dans une charte en 1141 par le roi Stephen. Par la charte de Henri, les shérifs de Londres ont aussi reçu compétence sur le comté voisin de Middlesex, en payant 300 £ par an à la Couronne pour ce privilège. Cela n'a pas rendu le comté dépendant de la ville, mais plutôt en ces temps, la ville de London et Middlesex étaient considérés comme une zone administrative unique.

En 1189, un maire (Mayor) fut élu chaque année comme Premier magistrat de la ville de Londres; ce changement a été réaffirmé par une charte accordée par le roi Jean en 1215. En tant que tels, les shérifs furent relégués à un rôle plus mineur dans la gestion de la ville, et devinrent subordonnés au maire. Le maire (plus tard Lord Maire de la ville de Londres) avait généralement servi comme shérif avant de devenir maire, et en 1385 le Conseil commun de Londres stipule que chaque futur maire devrait "avoir été auparavant shérif afin qu'il puisse être jugé à sa gouvernance et de la bonté avant qu'il ait atteint le Domaine de Mairie "; cette tradition continue à ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 880
Date d'inscription : 26/03/2015
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Guillaume de Longue-épée (1176-1226) en 30mm   Jeu 19 Mai - 16:56

Merci à toi pour ces réponses et encouragements, car en effet sa méthode est très particulière. Il vient de se faire opérer aux yeux et doiot recalibrer ses yeux à plus de distance, ce qui lui donnera des facilités mais une adaptation en tous les cas.

Sa méthode qui ne revient pas sur ce qu'il peint est fascinante car l'huile demande tellement de retours, fondus, changent de contrastes avec le temps, que par rapport à l'acrylique,c'est un peu, comme disent les anglo-saxons "the pain in the ass", mais cela demande énormément de précision et de tons préparas sur la palette .....

Nous verrons, je teste sur un raccord de celte déjà peint, puis démarrerai ce chevalier angais.
Revenir en haut Aller en bas
pioupiou

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 05/03/2015

MessageSujet: Guillaume de Longue-épée   Jeu 19 Mai - 15:50

En effet Michel ,nous avions déjà parlé sur ce forum de la suppression de la terrasse du plat sur le devant.J'avais pour ma part dit que je ne faisait pas mais que je comprenais le but: rapprocher la pièce du verre pour limiter l'ombre.En effet ne faisant plus de concours cette distorsion n'est pas primordiale pour moi mais peu se justifier en concours ou les pièces sont vues d'un peu loin.Je comprends donc ton travail de préparation supplémentaire.
Pour le test de la technique de Serge, ce n'est pas si simple.En effet Serge est un ami et j'ai longuement suivi son travail et sa méthode,résultat a ce jour :seul Serge fait du Serge.Tu le vois,il t'explique,tu fais mais le résultat n'est pas égal au sien.Entre autre cela s'explique en partie par son infirmité aux yeux,il travail de très très près et a ainsi une précision étonnante.Bien sûr cela n'explique pas tout,il faut ajouter la somme de travail et de recherche qu'il produit.Il fait devant toi,il te dis c'est simple,mais tu n'arrive pas a reproduire ce qu'il te montre.Il utilise une palette assez réduite.
Demande a Pierre Grall sur ce forum,il a été formé par lui pendant de nombreuses années,et il n'arrive pas a maitriser la technique de Serge.
Il se trouve que nous sommes voisin de club,environ 30Kms et que j'ai de nouveau l'occasion de le voir travailler,j'apprends de son travail et de ses recherches,mais tout comme Pierre je ne maitrise pas sa technique par contre je m'enrichi et progresse quand même.
C'est pourquoi si tu teste et que tu n'obtient pas les résultats escomptés,je te dis persévère,car tu ne peux que progresser même si comme moi ou d'autres tu n'arrive pas au niveau de Serge.
Bon Test.
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 880
Date d'inscription : 26/03/2015
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Guillaume de Longue-épée (1176-1226) en 30mm   Mer 18 Mai - 17:14

Merci, je peaufine sa biographie avec 3/4 sources.

Aussi il était sous couché déjà depuis des mois, mais je coupe systématiquement la patte avant du support plat des plats, qui viennent buter dans la fenêtre de protection du cadre. Je la coupe à la pince coupante, puis lime à ras (1/2 millimètre, et finement, pour obtenir une surface plate, sans quasi de relief !!
Certains plats ont une patte de 10 à 15 milimètres protubérante qui est gênante, car enfoncée dans le cadre du plat, elle perd toute sa lumière de l'éclairage du plafond ou ambiant !!

Sur mes hoplites grecs 30mm, déjà peints, j'avais encastré les pattes dans du bois, recouvert de milliput.

Mais couper, limer, poncer, nettoyer, repeindre la sous-couche en bas, nettoyer et repeindre la surface brillante = 2 jours! Alors je les fait en série.

Je voudrais tester la technique de peinture de Franzoïa, j'ai longuement discuté avec lui à Montrouge ... Un coup d'essai, car décaper et recommencer n'est pas un gros coup dans l'eau pour du 30 mm.

Revenir en haut Aller en bas
pioupiou

avatar

Messages : 699
Date d'inscription : 05/03/2015

MessageSujet: Guillaume de Longue-épée   Mer 18 Mai - 16:59

Oui Michel tu nous mets l'eau à la bouche,car j'ai encore dans l'oeil tes derniers 30mm vu a Montrouge;ils étaient très chouettes et je ne doute pas que ton chevalier sera aussi bien!
Bonne réinstallation.
Revenir en haut Aller en bas
Papouille

avatar

Messages : 880
Date d'inscription : 26/03/2015
Localisation : Belgique

MessageSujet: Guillaume de Longue-épée (1176-1226) en 30mm   Mar 17 Mai - 18:09

Je ré-installe doucement ma table de peinture pour 4 mois, et tout rouillé, je vais commencer par un chevalier anglais du XIIIe siècle.

En anglais : William Longespée!!
N'ouiblions pas qu'à cette époque la moitié du territoire Français était anglais ! ... mais que Richard Cœur de Lion parlait uniquement français et vivait en France ...

Sous peu, une petite biographie pour se mettre l'eau à la bouche ....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guillaume de Longue-épée (1176-1226) en 30mm   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guillaume de Longue-épée (1176-1226) en 30mm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Les Petits Mouchoirs de Guillaume Canet [Sortie le 20 octobre]
» [Musso, Guillaume] La Fille de Papier
» [Long, Guillaume] 101 bonnes raisons de se réjouir de lire
» [Musso, Guillaume] Que serais-je sans toi?
» Vent de novembre (hommage à Guillaume Apollinaire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum plats d'étain figurines historiques :: LES PEINTRES :: TRAVAUX en COURS-
Sauter vers: